Comment dessiner un chien

Comment dessiner un chien

La vue d'animaux adorables rend le cœur léger, n'est-ce pas ? Les chiens en particulier ont quelque chose d'humain en raison de leurs expressions et de leurs poses. Le rayon de leurs émotions est également très large. Grâce ce tutoriel, apprenez comment dessiner un chien à partir de formes simples.

 

En raison de sa popularité, j’ai choisi le Golden Retriever en guise de modèle.

C’est un grand chien au caractère doux et loyal.

Ses yeux sont paisibles, son visage semble souriant, ses oreilles sont mignonnes et sa longue fourrure est riche.

 

 

Combiner des cercles

Je commence par tracer une esquisse de l’ensemble avant de dessiner tous les détails qui en feront un chien.

 

Cette esquisse permet de comprendre les formes, telles que les contours, l’orientation des surfaces, les structures tridimensionnelles, la lumière et les ombres, ainsi que le ton des couleurs.

Il existe différentes méthodes, mais je vais utiliser une combinaison de cercles pour ce tutoriel.

 

Le remplacement des formes par des cercles est l’approche la plus simple et la plus facile.

Il s’agit également d’une méthode utile qui peut être appliquée pour dessiner une panoplie de sujets différents et qui n’a aucune incidence sur votre style artistique.

 

1. Le tronc

Je commence par tracer le tronc du chien.

Le volume autour des côtes et du bassin est représenté par deux cercles.

 

Le volume du cercle autour des côtes est plus grand que celui autour du bassin, car les Golden Retrievers sont des chiens robustes.

 

Tracez une ligne pour relier les deux cercles et utilisez cette forme comme base du corps.

Si je dessinais un chien de chasse, je tracerais un estomac creux pour exprimer son agilité et sa vitesse.

Il me suffirait de connecter le tout avec une ligne souple pour qu’il prenne vie !

 

Les postures assises ou debout, ainsi que les mouvements tels que la démarche ou la torsion sont exprimées par la façon dont les cercles sont connectés les uns aux autres.

N’hésitez pas à vous entraîner et à essayer différentes combinaisons !

 

 

2. Les pattes

Je dessine quatre ellipses qui représentent les pattes.

Vous pouvez dessiner ces ellipses à différents endroits pour créer plusieurs poses.

Si vous le dessinez debout, considérez le sol situé sous ses pieds et choisissez le bon angle en conséquence.

 

Je connecte ensuite ces cercles au torse.

Les os des orteils de la plupart des mammifères à quatre pattes, y compris les chiens, sont semblables à ceux des humains.

Par conséquent, les articulations telles que les poignets, les coudes et les épaules sont rattachées au tronc.

Pour l’instant, je les connecte avec des lignes souples sans me soucier du squelette.

 

Les articulations des animaux à la peau lâche ou à la fourrure longue comme les Golden Retrievers sont souvent cachées.

Leurs poils et leurs muscles se déplacent en même temps que les os et créent ainsi une masse cohérente. Je compare ce phénomène aux humains portant des vêtements amples et confortables.

Bien que les dessins prenant en compte le squelette soient très réalistes, l’approche utilisée ici crée également quelque chose de convaincant.

 

 

[Astuce]

Lorsque vous dessinez une pose assise, tracez seulement deux gros cercles pour les pattes arrière.

 

 

3. La tête

Je commence par dessiner un cercle pour représenter le crâne.

Le crâne d’un chien de chasse comme le Golden Retriever est allongé vers l’avant.

 

Après avoir connecté la tête et le tronc, je dessine une ellipse pour la mâchoire.

Changer sa longueur permet de dessiner des races et des âges différents.

 

Il vous suffit de penser à la direction du regard du chien pour déterminer l’angle et le mouvement de la mâchoire.

 

 

Cette étape complète l’assemblage des cercles créant la base de votre chien.

 

 

Définir les éléments avec des formes simples

Il est temps de détailler un peu ma forme de base composée de cercles.

Même les petits éléments qui semblent durs à dessiner peuvent être déterminés avec des formes linéaires simples.

Je commence donc à créer une silhouette en gardant en tête l’apparence finale.

 

■ Les parties de la tête

Je m’attaque en premier aux éléments formant la tête du chien.

Une fois que j’ai défini le contour approximatif du menton dans une boîte concave, je trace une ligne qui sépare sa partie supérieure et inférieure.

La peau de la mâchoire du Golden Retriever est tombante, mais forme une sorte de sourire lorsqu’elle est relevée.

Les commissures de sa gueule sont également tombantes.

 

Vue de côté, sa gueule fermée ressemble à un carré légèrement déformé séparé par une ligne formant grossièrement un S.

 

 

Si vous le dessinez de face, tracez un W pour représenter les creux créés par le museau et la traction des commissures du chien.

 

 

Les yeux du Golden Retriever sont légèrement tombants et semblent sourire doucement.

Je trace deux triangles légèrement orientés vers le bas pour représenter ces yeux.

 

 

Ses oreilles s’étendent vers l’avant depuis la base de l’arrière de sa tête.

Je trace des carrés ou des triangles recouvrant un peu son visage pour les représenter.

 

 

■ Les parties du corps

Son cou et sa queue sont couverts de poils touffus.

Je fais donc gonfler sa silhouette pour représenter la texture de sa fourrure.

 

Je dessine une forme rappelant un foulard sur sa poitrine pour définir la fourrure de son cou.

Vous pouvez ajuster sa taille en fonction de la longueur du poil que vous voulez dessiner.

 

 

Sa queue est dessinée en descendant à partir de sa colonne vertébrale.

Sa longueur et le volume de sa fourrure varient d’une race de chien à l’autre.

La queue du Golden Retriever est couverte de poils longs et touffus, donc je dessine une forme large pour la représenter.

Votre image prendra vie si vous la dessinez en mouvement.

 

 

Une fois que tout le corps est terminé, j’arrondis les lignes et les coins.

Ceci conclut le tracé de la silhouette qui commence de plus en plus à ressembler à un animal.

 

 

Modifier l’équilibre et la taille des formes permet de déterminer la race et l’âge du chien.

N’hésitez pas à essayer différentes choses !

 

 

Dessiner les détails et la finition

Une fois que la silhouette est terminée, je commence le dessin des détails et de la finition pour en faire un chien à part entière.

Je dessine seulement les parties principales de la fourrure pour définir les formes et l’expression de l’animal.

 

J’apporte la touche finale aux endroits que je juge les plus importants.

 

■ Le visage

Le Golden Retriever à des lèvres noires principalement marquées sous le museau et aux commissures.

Si sa gueule est ouverte, je les dessine sur la partie inférieure de sa mâchoire.

 

 

Lorsque sa langue est sortie, elle recouvre les dents de l’avant de sa mâchoire inférieure.

Dessiner correctement les canines de chaque côté de la langue permet d’augmenter le réalisme du dessin.

 

 

La forme de ses narines ressemble à celle d’une virgule.

 

 

■ Les pattes

Les pattes du chien présentent également des caractéristiques particulières.

La partie comparable aux genoux des humains est proche du tronc de l’animal.

 

 

Le bout des pattes est l’équivalent des orteils humains.

① Orteils

② Talon

Ceci décrit les parties principales à définir.

 

 

■ La fourrure

La tête du Golden Retriever est couverte de poils courts et raides alors que le reste de son corps est couvert d’une fourrure longue et soyeuse.

Des plis et du mouvement se forment le long de ses articulations et des parties les plus mobiles de son corps.

L’ajout de traits au niveau des sourcils, ainsi que des muscles du nez et la bouche enrichit son expression faciale.

 

 

Les poils longs pendent ou ajoutent du mouvement en fonction de la pose.

Il est important de penser à la racine des poils et leur direction en visualisant les irrégularités du corps.

 

Dans le cas d’un Golden Retriever, les poils pendent autour du cou, sous l’estomac et sur les jambes.

Je dessine donc chaque trait en pensant à toutes les petites subtilités du corps de mon chien.

 

 

Il est intéressant de noter que les races de chiens à poil long changent d’apparence selon le toilettage et la tonte qu’ils reçoivent.

Cette compréhension de l’anatomie du chien aide à la précision de son dessin.

 

 

[Points qui nécessitent une attention spéciale]

Il existe plusieurs manières de dessiner une tête de chien réaliste.

Dessiner la lumière dans ses yeux et l’humidité de son nez et de sa gueule est un moyen de faire monter votre dessin au niveau supérieur.

Je vous conseille donc de ne pas oublier ces reflets lors de la finition.

 

 

J’espère que vous avez trouvé cette leçon intéressante ! Bien que ce tutoriel explique comment dessiner un Golden Retriever, vous pouvez appliquer cette démarche lorsque vous dessinez d’autres sortes de chien ou animaux quadrupèdes !

 

N’hésitez pas à appliquer cette technique pour dessiner vos animaux favoris !