Interview avec Lois Van Baarle (Loish)

Lois Van Baarle (Loish)

Lois Van Baarle est une artiste freelance basée aux Pays-Bas qui fait du concept art, de l'illustration, de l'animation et de la conception de personnages. 

 

Ayant commencé à œuvrer sous commission lorsqu’elle était étudiante, elle a travaillé depuis avec des clients tels que Guerrilla Games, Autodesk, Blizzard Entertainment et LEGO.  Van Baarle, qui compte de nombreux adeptes sur le net, a également mené à bien son travail personnel avec deux livres d’art sur le marché, « The Art of Loish » et « The Sketchbook of Loish ». Un troisième ouvrage est en préparation.

 

The Art of Loish

 

The Sketchbook of Loish

 

 

Dans cette interview, elle discute de divers aspects de l’entrepreneuriat en tant qu’artiste indépendante, notamment de la manière dont elle exploite différents médias sociaux, de la façon dont elle travaille avec ses clients et de ses plus grandes expériences d’apprentissage au travail.

 

 

Quel a été votre premier emploi en tant qu’artiste et comment l’avez-vous abordé ?

Je crois que mon premier vrai travail d’artiste a été de dessiner chacun des signes de l’horoscope en tant que super-héros féminins pour un site web d’horoscopes ! J’avais déjà fait beaucoup de commandes sous commission à ce moment-là. Il s’agit essentiellement de dessins fait pour des personnes précises, mettant généralement en scène leurs personnages originaux ou des portraits d’eux-mêmes ou de leurs proches. En gros, j’ai abordé ce travail comme je l’aurais fait avec une commission : j’ai créé l’œuvre par étapes (esquisse, couleurs, version finale) et j’y ai appliqué tous les commentaires que j’ai obtenus afin que le résultat final plaise au client !

 

Je les ai dessinées lorsque j’étudiais à l’école d’animation dans mon temps libre. Mon premier travail après avoir terminé mes études d’animation a été une série de courts-métrages animés pour un réseau de télévision ici aux Pays-Bas. Je l’ai abordé de la même manière : en envoyant des versions approximatives, en attendant l’approbation avant de continuer et en livrant une version finale qui répondait aux attentes du client. Je suis très structurée lorsque je travaille, donc ça s’est bien passé, même si le salaire était assez bas. Même si ces projets étaient à petit budget, j’ai beaucoup appris d’eux !

 

En tant qu’artiste ayant une énorme popularité sur les réseaux sociaux, comment exploitez-vous différemment chacune de ces plateformes pour vous promouvoir ?

« ArtStation est idéal pour cibler les clients. »

 

Chaque plate-forme est occupée par différents groupes, alors j’essaie d’évaluer quels groupes sont les plus intéressants à cibler. Il y a beaucoup d’artistes en herbe et de jeunes sur Instagram, ce qui est formidable, car mon travail plaît surtout à ce groupe. Je partage beaucoup de connaissances sous forme de tutoriels, de livres et d’ateliers, ce qui convient parfaitement à ce public plus jeune qui a un fort désir d’apprendre et de « grandir ». ArtStation est idéal pour cibler les clients, car de nombreuses entreprises le consultent pour trouver de l’inspiration, créer des ambiances pour leurs projets, ainsi que pour approcher des artistes.

 

 

Pour cette raison, mon compte Instagram est plus axé sur le fait de rester actif et de publier beaucoup de contenu et de mises à jour sur mes derniers produits ou événements, tandis que mon ArtStation est davantage un portfolio en ligne qui donne un aperçu de ce que je crée et de ce que je suis capable de faire. Je pense qu’il est important de réfléchir à votre public cible et de déterminer dans quelle mesure différentes plates-formes peuvent vous mettre en contact avec ces gens. C’est ce que je pense avant de publier sur différentes plates-formes.

 

Concepts pour Aloy de « Horizon Zero Dawn » (Guerilla Games)

 

Parlez-nous de l’un de vos projets personnels préférés.

L’un de mes projets personnels préférés est mon court-métrage d’animation « Trichrome », qui a commencé comme film de fin d’études à la « Utrecht School of the Arts ». J’aimerais créer deux autres courts-métrages pour cela. J’ai adoré travailler dessus, car c’est une histoire surréaliste au ton légèrement dystopique ; mes genres préférés ! J’aime vraiment me lancer des défis et aller au-delà de ce que je fais habituellement (peintures numériques qui n’ont pas beaucoup d’histoire) en créant toute une histoire lorsque je me sens inspirée. C’était vraiment un travail très amusant et vraiment personnel pour moi ! Je dirais qu’il s’agit de l’œuvre la plus complète et originale que je n’ai jamais créée. J’espère que je pourrai trouver le temps de terminer cette série un jour !

https://vimeo.com/6327556

 

Quelle a été l’une de vos plus grandes expériences d’apprentissage en tant qu’artiste ?

« Vous devez définir des limites claires en tant qu’artiste et freelancer. »

Ma plus grande expérience d’apprentissage a été lorsque ma carrière a vraiment commencé et que je travaillais beaucoup de manière intensive pour de gros clients. Je me suis tellement concentrée sur le travail pour m’assurer de respecter les délais irréalistes fixés par les clients que je me suis blessée au bras (tendinite) et que je n’ai pas pu dessiner pendant deux mois. Cela m’a fait réaliser l’importance d’établir des limites en tant qu’artiste et freelancer. Depuis, je gère mon temps très différemment et je tente de combler mes propres besoins. Lorsque je me surprends à paniquer ou à me pousser parce que j’ai absorbé le stress de mon client, je m’ordonne de me détendre et de prendre du recul. Je dois accepter le fait que je peux seulement créer une certaine quantité de travail par jour et rien de plus. Il est difficile de prendre du recul parfois, mais c’est si nécessaire !

 

 

Quel est votre processus créatif et interactif lorsque vous travaillez avec des clients sur un projet ?

Je commence généralement par quelques croquis très simples pour déterminer ce que le client préfère. Certains clients se concentrent davantage sur l’aspect général d’un personnage, tandis que d’autres se concentrent sur les détails ou la stylisation de celui-ci. Au fur et à mesure que je commence à recevoir de plus en plus de commentaires, je suis en mesure de comprendre comment le client pense et quelles sont ses priorités. Je peux donc adapter mon travail à ses besoins. J’ai tendance à travailler de manière vague jusqu’à ce que je sache très bien vers quoi nous nous en allons. Mon processus consiste donc principalement à apprendre à connaître mon client et à rester flexible.

 

 

Selon vous, quelles sont les choses indispensables à inclure au portfolio d’un artiste freelance ?

« Il est important non seulement de montrer vos meilleures œuvres sur lesquelles vous avez passé beaucoup de temps, mais également vos croquis, vos études, vos speedpaints et tout ce qui décrit les premières étapes de votre processus de création. »

Chaque type de carrière nécessite un portfolio différent, il existe donc plusieurs réponses à votre question. Un portfolio d’animation est donc complètement différent d’un portfolio d’illustration ou de concept art. La chose la plus utile dans la plupart des domaines créatifs est le partage de son travail approximatif afin de démontrer ce que vous êtes capable de faire en peu de temps.

Les clients proposent généralement des délais serrés et disposent d’un petit budget, c’est pourquoi ils favorisent les artistes efficaces qui savent gérer leur temps. C’est pourquoi il est important de non seulement montrer vos meilleures œuvres sur lesquelles vous avez passé beaucoup de temps, mais également vos croquis, vos études, vos speedpaints et tout ce qui décrit les premières étapes de votre processus de création. Que pouvez-vous faire si vous ne disposez que d’une demi-heure ou d’une heure ? Ceci est une information très utile pour vos clients.

 

Voyez les autres travaux de Lois sur sa page ArtStation.

https://loish.artstation.com/

 

Pour en savoir plus sur les portfolios web profesionnels ArtStation Pro, cliquez ici.

https://artstation.com/pro

 

■ À propos de l’auteure Sierra Mon

Sierra est l’éditrice du ArtStation Magazine.

https://magazine.artstation.com/author/sierramon/