Introduction au matte painting

Introduction au matte painting

Connaissez-vous le matte painting ? Il s'agit d'un procédé consistant à créer des décors pour les films ou les jeux. Découvrez le sujet avec Benjamin Nazon !

Définition du matte painting

Le matte painting est un procédé cinématographique qui consiste à créer des décors numériques existants ou non. Cela permet de limiter les déplacements aux endroits difficilement accessibles aux caméras ou à créer des univers inexistants. C’est une technique très économique, car elle permet d’étendre des arrière-plans sans construction de décors.

 

 

Le matte painting avant le numérique

Les premières techniques de matte painting sont apparues au début des années 1900 en utilisant une vitre peinte en noir afin d’intégrer des éléments de décor une fois le film enregistré. Les premiers « vrais matte paintings » sont apparus en 1930 pour créer des fonds tels que des casernes, châteaux ou îles dans des films comme King Kong ou Dracula. En 1960, les matte paintings les plus impressionnants furent créés pour Mary Poppins et La Planète des Singes. Ces derniers sont encore aujourd’hui des références dans l’univers du matte painting.

 

Avant la numérisation, cette technique était utilisée par des artistes peintres qui, d’après un dessin, utilisaient du pastel ou de la peinture acrylique en l’appliquant sur des plaques de verre afin de créer des tableaux de taille variable destinés à être fondu dans les décors d’un film. Ces techniques ont été largement utilisées dans des films tels que les premiers Star Wars, Indiana Jones, etc.

 

Ci-dessous un article intéressant montrant les premiers matte paintings créés par de très grands artistes tels que Chris Evans dans les années 70. C’est cette technique qui a en partie rendu la saga Star Wars incroyable à cette époque.

 

23 superbes matte paintings de la trilogie originale de Star Wars

 

Les derniers matte paintings traditionnels furent ceux du film Titanic en 1997.

 

 

Le digital matte painting moderne

Le matte painting a été renommé digital matte painting du moment que cette technique a pu être utilisée numériquement. On utilise maintenant des outils numériques tels que Photoshop, Clip Studio Paint pour la 2D (combiner des photos, peindre par-dessus), Maya ou 3DSmax pour la 3D, ainsi que Nuke pour le compositing. Grâce aux ordinateurs, il est beaucoup plus facile de créer des décors numériques, d’en changer l’ambiance, la météo ou encore l’heure de la journée,rendant ainsi les images plus crédibles auprès de l’audience.

 

 

Le numérique a aussi apporté une grande avancée avec la 3D ! Elle permet deux avantages ; de pouvoir animer des plans 2.5D à l’aide de caméras 3D (camera mapping) et d’aller plus loin dans la création d’univers poussés tels que des villes entières, des planètes ou des forêts. En revanche, cela demande plus de compétences étant donné qu’il faut être capable de texturer les modèles, poser les lumières et pouvoir les intégrer correctement dans les décors afin d’avoir un rendu photoréaliste !

 

 

 

Éléments de matte painting classiques

Set extensions

La création de set extensions est activité courante dans le milieu du cinéma. Le but est d’ajouter des éléments sur une image ou une séquence tels que des bâtiments en arrière-plan, une forêt ou encore étendre l’eau d’un lac en premier plan et bien plus selon les besoins !

 

 

Les ciels

Les matte painters (DMP artist) sont souvent appelés à créer des cieux ou à les modifier selon les besoins ou le type de film (Sci-fi, Fantasy, etc.).

 

 

Dans quels milieux utilise-t-on le matte painting

Le digital matte painting, étant un mélange de peinture numérique, d’assemblage de photos, de retouches et de 3D, n’est pas limité à une utilisation cinématographique. Il est maintenant utilisé dans le monde de la publicité vidéo ou imprimée (magazines, affiches publicitaires). On l’utilise aussi parfois dans les jeux vidéo pour créer les arrière-plans ou les cieux (skybox). Par exemple, quand vous jouez à un first person shooter (FPS), les éléments comme les montagnes ou les bâtiments sont souvent des matte paintings. Il s’agit également d’un bon outil pour la création de concepts et d’illustrations. Les seules limites sont votre imagination et vos compétences !

 

 

 

Les fondamentaux du digital matte painting

Dans ce milieu il est important de respecter les fondamentaux qui vont rendre les images numériques crédibles/photoréalistes.  Premièrement, il est important de faire attention aux perspectives quand on mélange plusieurs photos. Par exemple, si vous travaillez sur une ville, il faut faire attention à ce que toutes les fenêtres soient alignées sur la même perspective.

 

La colorimétrie est un acteur majeur du photoréalisme, encore une fois si l’on mélange plusieurs photos de montagne, il faut faire attention à ce que tous les éléments correspondent en matière de couleurs. Toutes les photos ne sont pas prises au même endroit, avec le même appareil photo ou au même moment de la journée/année. Tous ces paramètres déterminent les couleurs d’une photo.

 

Les valeurs sont aussi importantes, lorsque vous regardez une photo vous remarquez que plus un élément est proche, plus il est foncé et plus on s’éloigne dans l’image/la photo, plus les éléments sont clairs. Il s’agit dela perspective atmosphérique, aussi appelée le fog. Elle aide à donner de la profondeur à votre image, plus un objet est loin, plus il prend la couleur du ciel/de l’atmosphère.

 

 

 

Banque d’images

Il est important d’avoir une bonne banque d’images. La solution la plus simple estinternet. Faites attention à la qualité des images téléchargées ainsi qu’aux droits d’auteur. Gumroad est la meilleure plateforme pour trouver des packs de photos ou encore le site internet créé par des artistes Photobash.org. La deuxième solution est d’avoir son propre appareil photo (un reflex de préférence, avec une bonne optique) et de créer vous-même votre propre banque d’images. Cela demande évidemment plus de temps, car il faut beaucoup voyager afin de ne pas avoir qu’un seul et unique type de paysage devant son objectif.

 

 

 

Conclusion

Le matte painting est une discipline et un art qui demande beaucoup de patience. Il est crucial de comprendre comment fonctionne la lumière, les ombres, les couleurs, etc. et la manière avec laquelle elles réagissent différemment selon la surface, le temps et la distance. Il est donc primordial de travailler avec des photos références pour ne rien inventer et simplement reproduire la réalité afin de viser le photoréalisme dans vos œuvres.

 

 

 

À propos de l’auteur

Bonjour ! Je m’appelle Benjamin Nazon, je suis concept artist et Matte painter. Je travaille pour des sociétés telles que Mathematic-TV, Eurosport, Hexis, etc.

Je suis actuellement en train d’apprendre les techniques de lighting en temps réel sur UE4 afin d’élargir mon domaine de compétence. J’adore transmettre et partager alors si vous avez besoin d’aide, n’hésitez pas à me contacter via ArtStation ou mon site internet.

 

https://www.artstation.com/benjaminnazon

https://www.bnazon.com/