Un guide sur la perspective pour les débutants !

Un guide sur la perspective pour les débutants !

La perspective est une nécessité lorsque vous dessinez des arrière-plans. Cependant, il est difficile pour beaucoup de personnes de comprendre les aspects clés, le niveaux des yeux, les points de fuite, etc. Surmontez vos faiblesses en apprenant les bases de la perspective !

Pour beaucoup de personnes, la perspective est un concept difficile à comprendre.

 

Dans ce tutoriel, je vais vous expliquer les bases de perspective.

Ne vous inquiétez pas, chaque explication est facile à comprendre !

 

Apprenez les bases de perspective pour pouvoir la maîtriser !

 

 

Qu’est-ce que la perspective ?

Alors, qu’est-ce que la perspective ?

 

La perspective permet de donner un effet tridimensionnel à votre dessin.

Pour cela, les éléments qui sont au premier plan doivent être agrandis tandis que les éléments situés à l’arrière-plan doivent être plus petits.

 

 

Perspective linéaire

La « perspective linéaire » est la plus connue de toutes.

Elle consiste à dessiner les objets de plus en plus petits jusqu’à qu’ils disparaissent au niveau du « point de fuite ».

 

La perspective linéaire est un espace basé sur des lignes menant à des points de fuite.

 

 

Perspective à un point de fuite

Cette perspective a un seul point de fuite vers lequel tout converge. Cette méthode est la plus simple et est habituellement utilisée pour dessiner des chambres et des couloirs.

 

 

Perspective à deux points de fuite

Avec cette perspective, il y a deux points de fuite.

Cette méthode est souvent utilisée pour les arrière-plans de manga, notamment pour dessiner des bâtiments.

 

Une caractéristique de la perspective à deux points est que toutes les lignes verticales sont perpendiculaires à l’horizon.

 

 

Perspective à trois points de fuite

Cette perspective a trois points de fuite.

Avec cette méthode, vous pouvez amener la caméra à regarder un objet de haut ou de bas, en ajoutant simplement un troisième point de fuite au-dessus (ou au-dessous) des points de fuite de la perspective à deux points.

 

En dessinant de ces angles, une forme de distorsion appelée « distorsion de perspective » se formera.

La perspective à trois points est une méthode permettant de tracer une distorsion optique.

 

 

Le niveau des yeux

Un des termes qui ressort souvent lorsque l’on étudie la perspective est « le niveau des yeux ».

 

Le niveau des yeux est simplement la ligne d’horizon perçue au niveau du regard.

C’est comme le trait indiquant le positionnement de la ligne d’horizon sur un appareil photo.

 

La configuration du niveau des yeux aide à déterminer la structure générale de votre illustration.

Par exemple, si vous configurez le niveau des yeux au même niveau que celui du personnage, la caméra sera tournée directement sur le personnage.

 

Le niveau des yeux et l’horizon

Il est important de garder le lien entre le niveau des yeux et l’horizon à l’esprit.

 

Lorsque la caméra est orientée vers l’horizon, le niveau des yeux chevauche celui-ci.

Dans ce cas, si vous élevez le niveau des yeux, la position de l’horizon s’élèvera également.

Et au contraire si le niveau des yeux baisse, l’horizon aussi.

 

 

Points importants sur la perspective linéaire

 

 

Les points de fuite ne doivent pas être trop proches

Lorsqu’il y a plusieurs points de fuite, il est important que ces points ne soient pas trop rapprochés les uns des autres, car sinon cela créera une illustration déformée.

Essayez donc de mettre de la distance entre ces points !

 

Attention à la position du niveau des yeux

La position idéale du niveau des yeux dans une perspective à un point ou deux ne doit être ni trop haute ni trop basse.

 

Par exemple, imaginons que le niveau des yeux et l’horizon soient surélevés et dessinés comme indiqué sur la figure à l’aide de la méthode de la perspective à un seul point.

La boîte est vue en plongée, mais puisque la hauteur n’est pas prise en compte, la perspective semble artificielle.

 

 

Mise en pratique de la perspective

Mettons nos nouvelles connaissances à l’épreuve à l’aide de simples boîtes.

C’est en pratiquant que l’on approfondit notre compréhension de la perspective.

 

Pour cet exemple, je vais utiliser la perspective à deux points de fuite.

 

 

① Dessiner l’ébauche

Je dessine une ébauche de la boîte.

 

Il est plus facile de commencer par l’ébauche pour définir la composition de l’illustration.

Je réfléchis à l’emplacement de la ligne d’horizon et les points de fuite.

 

 

② Déterminer l’emplacement des points de fuite

Je trace un brouillon des points de fuite, de l’horizon et des lignes partant de ceux-ci.

 

J’allonge les lignes de la boîte de sorte que le point de fuite soit le point où ces lignes étendues rencontrent l’horizon.

Je détermine deux points de fuite et un horizon parallèle à l’écran. Le point important est la distance entre les points de fuite.

 

 

③ Tracer les lignes

Je connecte une ligne depuis le haut de la boîte jusqu’au point de fuite.

 

Pour une perspective à deux points, la ligne verticale doit être dessinée perpendiculairement à l’horizon.

Je trace une ligne droite avec une règle.

 

 

④ Terminé !

Je complète cette illustration en effaçant les lignes inutiles. Si vous pouvez dessiner une boîte, vous pouvez aussi appliquer cette même méthode au dessin de bâtiments.

Cela peut également aider pour dessiner un personnage en perspective.

 

 

Diviser

En traçant une ligne en diagonale, cela divise l’objet dessiné en perspective.

Cette division est souvent utile pour dessiner des fenêtres sur des bâtiments.

 

 

Diviser en deux

Pour une perspective à un point ou deux points, pour diviser l’objet, tracez une ligne perpendiculaire à l’horizon, de manière à ce qu’elle passe au centre de la diagonale (point A). Pour une perspective à trois points, connectez le point de fuite utilisé pour refléter la hauteur au centre de la diagonale.

 

Si vous pouvez diviser l’objet en deux, vous pouvez également le diviser en quatre.

 

 

Diviser en trois

Vous pouvez ajouter une autre ligne pour diviser l’objet en trois parties.

En reliant le point B et l’angle (point C et C’), utilisez les deux points qui traversent la diagonale (points D et D’) pour tracer une ligne. Cela créera une division en trois.

 

 

Autre méthode de division

Tracez une ligne parallèle à l’horizon qui passe par le point E et divisez-la comme indiqué sur la figure. Utilisez le point qui rencontre la ligne qui passe par le point F pour diviser l’objet. Cela est utile lorsque vous souhaitez diviser un objet en plusieurs parties.

 

 

Guide avancé : perspective aérienne et perspective couleur

 

La perspective linéaire n’est pas le seul moyen d’exprimer la distance.

En dessinant les objets dans des couleurs plus sombres, vous pouvez utiliser ce que l’on appelle la « perspective aérienne » pour représenter l’espace.

 

Lorsque vous regardez des photos de paysages vastes (par exemple, des montagnes, des bâtiments dans des villes, etc.), vous remarquerez que plus ils sont éloignés, plus ils paraissent flous, désaturés et pâles.

La profondeur de l’espace peut être exprimée en dessinant des objets comme cela.

 

Il y a également la « perspective de couleur », qui est un autre moyen permettant l’évocation de la profondeur d’un espace.

 

Lorsque deux formes de même taille sont disposées côte à côte, la forme rouge apparaît à l’avant et la bleue à l’arrière. Cela est dû au fait que les couleurs chaudes ont tendance à ressortir davantage que les couleurs froides.

 

La perspective de la couleur est utile pour la composition et le jeu de couleurs de l’illustration.

Par exemple, si vous voulez que quelque chose se démarque du reste, utilisez du rouge plutôt que du bleu.

 

(Auteur : Yūsuke Yamanaka)
(Créateur : Sideranch)