Dessinez des mains expressives issues de votre imagination !

Dessiner des mains

Apprenez à créer des mains réalistes à partir de votre imagination avec l'artiste Stan Prokopenko !

Dans ce tutoriel, je vais vous montrer le processus qui m’aide à dessiner des mains à partir de mon imagination avec précision. C’est également une excellente méthode si vous vous basez sur une référence.

N’oubliez pas que, même si le processus en lui-même est assez simple, dessiner des mains ne sera jamais facile. Certaines conditions rendent la tâche difficile, telles que l’anatomie, la perspective et l’ombre. Si vous voulez dessiner des mains simplifiées, plutôt que d’apprendre une méthode facile pour tracer des mains réalistes, veuillez consulter mon autre leçon : Dessiner des mains « cartoon » avec style. Dans tous les cas, la matière est liée, alors commençons la leçon !

 

L’idée

La première étape consiste à avoir une idée précise de la main que vous allez dessiner. Ne commencez pas en dessinant tout de suite à l’aveuglette. Déterminez l’angle sous lequel la main est vue. Est-ce que le dos ou la paume de la main sont visibles ? À quel point voyons-nous le devant ? Est-elle vue par derrière ? Que font chacun des doigts et le pouce ? Qu’en est-il du poignet ?

Imaginez tous ces éléments dans votre tête avant de tracer votre premier trait. Vous pouvez toujours utiliser vos propres mains pour aider à votre visualisation.

Assurez-vous de ne pas dessiner des mains ennuyeuses ! Exagérez la pose, le geste et leur histoire. Si l’action consiste à étendre les doigts, réfléchissez à ce qui se passe si vous les écartez davantage. Lorsque j’essaie d’écarter les doigts le plus possible, mon poignet fléchit un peu et mes doigts se replient en arrière. Cela rend la pose un peu plus intéressante.

 

 

Les mains sont extrêmement expressives. Lorsque vous dessinez des mains, vous devez penser comme un acteur. Tout comme lorsque vous dessinez des expressions faciales. Vous devez ressentir l’expression de la pose de la main que vous dessinez.

 

 

Une fois que votre idée est bien définie, commencez à construire les mains à l’aide de formes simples. Je vais le dire souvent dans cette leçon, mais il est important de prendre du recul et de réfléchir aux formes simples. L’assemblage complexe d’os, de muscles, de tendons, de graisse et de peau de la paume devient une simple boîte. Le poignet est une boîte plus étroite, qui se plie au niveau des carpes. Les doigts deviennent des cylindres ou des boîtes. Il devient beaucoup plus facile de développer la pose, l’anatomie et l’ombre en simplifiant la main ainsi.

 

La paume

Comme mentionné précédemment, les parties de la paume peuvent être simplifiées en une forme carrée d’une hauteur et d’une largeur égale. C’est un bon point de départ, mais si vous voulez être un peu plus précis, il est bon de commencer à réfléchir aux nuances. Notez que les os du côté de l’auriculaire sont légèrement plus courts. Il faudrait donc courber ce plan de devant. La zone du majeur devrait être la plus longue. Les muscles seront ajoutés de chaque côté plus tard. Pour l’instant, ignorez les masses musculaires et continuez à considérer la paume de la main comme étant une simple boîte concave.

Regardons cette boîte du haut. Nous pouvons voir le côté droit et le plan avant des jointures. La proportion et la perspective de toutes les formes simples sont le genre de chose que vous devez comprendre très tôt dans le dessin. Cela demeure toujours applicable, peu importe ce que vous dessinez. Jusqu’à ce que vous ayez défini toutes les informations de base, vous ne devriez pas dessiner de détails. Il est plus difficile d’identifier et de corriger les erreurs une fois que vous avez tracé des détails tels que les ongles, les plis et les ombres et ainsi encombré votre dessin. Sans parler de tous vos efforts et de votre temps perdu !

 

 

Revenons un peu en arrière. Avant d’ajouter les doigts, divisez le plan avant en quatre parties. De cette façon, nous savons d’où provient chaque doigt. N’oubliez pas la perspective !

Si vous pouvez dessiner cela, vous avez un très bon point de départ et vous êtes sur le point de tracer une main géniale.

 

Les doigts

À ce stade, il est possible de commencer à extraire et dessiner les doigts. Personnellement, je préfère tracer des lignes guides ressemblant à des fils de fer en premier pour me guider. Je vais vous présenter trois options parmi lesquelles vous pouvez choisir. Chacun a ses préférences et des poses différentes peuvent nécessiter des approches variées.

Si les doigts sont regroupés, vous pouvez imaginer la forme d’une mitaine les englobant. Si un ou plusieurs doigts sont séparés du groupe, dessinez-le séparément. Groupez ceux qui peuvent l’être et décidez s’ils se plient.

Vous pouvez également tracer des lignes et des points pour marquer les jointures. Cela peut aider à comprendre la position et la longueur de chaque segment avec des lignes minimales faciles à ajuster.

La troisième option consiste à dessiner le geste de chaque doigt. Ne vous inquiétez pas de la séparation de chaque phalange. Ignorez les articulations et identifiez simplement le mouvement de chaque doigt. Appliquez cette technique avec douceur.

 

 

Comme je l’ai dit plus tôt, différentes poses nécessitent des approches ou des combinaisons différentes. De plus, les préférences varient selon les personnes. Essayez-les et voyez ce que vous aimez.

Un bon conseil que je peux vous donner est de commencer par le petit doigt et l’index. Il est facile de déterminer les deux doigts du centre une fois que vous avez défini le petit doigt et l’index. Ils peuvent être répartis uniformément entre eux ou regroupés d’une manière ou d’une autre. Personnellement, j’aime bien trouver des moyens de regrouper certains doigts, à moins que l’expression soit plus forte sans le regroupement, comme sur l’image ci-dessus. Le choix vous revient de décider des doigts que vous regroupez. Vous n’avez qu’à opter pour le meilleur résultat.

J’ajoute maintenant de la structure sur les doigts. J’utilise généralement des cylindres pour couvrir chaque segment. J’utilise une forme cylindrique, car c’est plus rapide et facile à utiliser qu’une forme de boîte. En outre, il est facile de transformer un cylindre en boîte plus tard, si vous voulez indiquer la rotation de ce cylindre. Une indication de la boîte aux joints suffit.

Les doigts, sans compter le pouce, sont formés de douze segments. Cela fait beaucoup de cylindres et de boîtes à penser ! Il est tentant de se précipiter, mais combattez ce sentiment et votre manque de patience. Placez-les au bon endroit, avec les bonnes proportions et la bonne perspective. Pendant que vous travaillez et corrigez vos erreurs, vous remarquerez peut-être que votre ligne devient de plus en plus sombre. Cela rend difficile le travail sur les détails plus tard. Faites de votre mieux pour créer des lignes légères et propres tout au long du processus de construction. Ne créez pas de désordre en gribouillant trop. Pensez bien à chacun de vos traits.

 

 

Le pouce

Apprenez comment utiliser une boîte triangulaire en tant que base pour le pouce dans cette leçon sur les os de la main.

Consultez la vidéo ci-dessous pour apprendre à dessiner les os de la main.

 

Cette boîte triangulaire peut être étirée, comprimée et tournée en fonction de la position du métacarpien du pouce. Regardez votre pouce et voyez toutes les façons dont il peut bouger. Parfois, j’imagine le métacarpien pour m’assurer que sa position est crédible et que sa longueur s’accorde correctement avec les autres doigts. L’écart entre le pouce et la paume est rempli de muscle et de peau formant un triangle. Vous pouvez tracer une boîte triangulaire ou encore relier les jointures avec de la peau. Choisissez la méthode que vous préférez.

 

À partir de cette boîte triangulaire, extrayez un cylindre pour former la première phalange. Puis formez la pointe du pouce avec une forme incurvée rappelant une truelle. Rappelez-vous que le bout du pouce ressemble à une tête de chien vu de profil.

 

 

Le poignet

Le poignet se courbe pour combler le vide entre la paume et l’avant-bras. Un bon point de départ est la forme 2 x 4 des os de l’avant-bras. Le poignet devient un plan de transition lorsqu’il est plié. Regardez les planches anatomiques de Bridgman lorsque vous avez besoin d’inspiration pour concevoir vos poignets. Voici quelques poses différentes pour que vous puissiez voir comment se comporte le poignet. Remarquez comment Bridgman trace une descente entre l’avant-bras et la main. C’est une belle conception qui peut rendre votre dessin plus intéressant et dynamique. Au lieu de mettre la main et l’avant-bras au même niveau, placez la main plus bas que l’avant-bras. Cette étape crée un bon mouvement à travers le poignet.

 

 

Les mains de Bridgman

À ce stade, la pose de la main est établie. À partir de là, développez simplement la forme des muscles et les détails tels que les plis de la peau, la graisse, les veines et les tendons. Si vous pensez que le processus a été assez méticuleux jusqu’à présent, vous avez raison. Au fur et à mesure que vous maîtriserez le processus, vous pourrez sauter certaines étapes ou simplement donner des indications rapides sur papier au lieu de créer toutes ces boîtes précises. Néanmoins, vous devez d’abord pratiquer cette méthode méticuleuse pour la maîtriser suffisamment pour l’abréger. Cette pratique enracine la forme dans votre tête et vous permet de dessiner en vous basant uniquement sur votre mémoire plus tard. Le dessin rapide et libre est une compétence développée en par le dessin lent et soigné. Ce tutoriel est destiné à ceux qui vise à dessiner énormément et à long terme et aux étudiants qui sont prêts à mettre le temps maintenant pour devenir les meilleurs. J’espère que ce sera vous !

 

Les muscles

Les principales formes musculaires des mains peuvent être divisées en trois sections, que j’appelle « Papa Ours », « Maman Ours » et « Bébé Ours ».

 

« Papa Ours » est situé sur le côté pouce de la paume et est la partie la plus grande. Je l’imagine comme étant un pilon. Plus précisément d’un pilon mince et tendu si le pouce s’éloigne de la paume. Ou encore d’un pilon épais et rond lorsque le pouce se serre contre la paume.

Les muscles situés du côté de l’auriculaire ont une forme similaire, mais ils sont généralement recouverts d’une épaisse couche de graisse sur la paume. J’inclus la graisse et dessine la forme d’une boîte convexe. Lorsque l’auriculaire est fléchi ou est éloigné, le pli entre la graisse et le muscle apparaît. Je vais vous montrer le coin du coussinet adipeux et la forme arrondie du muscle. Si l’auriculaire était détendu, j’arrondirais ce bord.

Lorsque le pouce se presse contre le centre, ces deux formes sont séparées par un pli. Si ce n’est pas le cas, ne forcez pas de pli à cet endroit. Rappelez-vous de ces dessins de mains qui rappellent parfois une paire de fesses…

Donc, dans cette pose, puisque le petit doigt est en retrait des autres j’ajoute un pli entre la graisse et le muscle.

 

Regardez la vidéo suivante pour en savoir plus sur cette partie de la matière. Apprenez en plus sur le dessin des mains en regardant le tutoriel ci-dessous.

 

À propos de Proko

Proko est un site web procurant aux artistes des leçons vidéo artistiques de qualité.

https://www.proko.com/

En plus des ressources gratuites, des leçons premium sont également offertes contenant des informations supplémentaires pour ceux qui souhaitent en apprendre davantage sur un sujet spécifique. Les cours premium sont téléchargeables et comprennent des vidéos détaillées, des démonstrations et des exemples de travaux, des livres électroniques, des vidéos de critiques et des modèles 3D.

 

Autres vidéos de cette série

Consultez le reste des leçons de cette série pour en apprendre davantage sur le dessin des os et des muscles de la main afin de rendre vos dessins réalistes.

 

 

 

Travaux pratiques

C’est le moment de tenter le coup ! Votre tâche consiste à suivre la méthode expliquée dans cet article et de dessiner cinq mains basées sur votre imagination. Postez-les dans le Anatomy Group. Je vais peut-être évaluer vos dessins dans l’une de mes prochaines critiques vidéo.

 

Procurez-vous l’ensemble de références pour les mains

Pour votre information, je viens de publier un nouvel ensemble de références pour les mains. Ceux-ci devraient vous aider à vous entraîner à dessiner des mains, à étudier l’anatomie et pourraient constituer des références pour vos illustrations. Il y a un tas de poses différentes ! Plus de 1 500 photos au total. Marshall Vandruff est l’un des principaux modèles. Procurez-vous le ici.

Allez vous amuser maintenant !

 

Ombres et détails

Rendu à ce stade, j’aime ombrer de façon primaire. Je choisis la direction de la lumière qui, à mon avis, convient le mieux à cette pose. Pour me regarder ombrer et dessiner tous les détails de ces mains, consultez le cours d’anatomie premium. Il y a tellement de choses à apprendre sur l’anatomie humaine et si vous êtes prêt à vous lancer, consultez notre Anatomy Course.

 

 

Combiner l’imagination à la réalité produit de merveilleux dessins

Si vous « dessinez en vous basant sur votre imagination » et que vous avez vraiment du mal à tracer une certaine posture, prenez une photo de votre main dans cette pose et étudiez-la. Lorsque vous étudiez un modèle vivant, vous en apprendrez plus sur le fonctionnement de la main et sur l’apparence des formes dans diverses poses. Vous pouvez utiliser ces connaissances pour améliorer le travail tiré de votre imagination.