Comment concevoir des personnages de bande dessinée

Comment concevoir des personnages de bande dessinée

Carlos Nieto montre comment concevoir des personnages de bande dessinée, du croquis anatomique à la mise en couleur !

 

 

Introduction

Je suis Carlos Nieto, un dessinateur espagnol de bandes dessinées (bien que mes commandes viennent principalement des États-Unis) et dans ce tutoriel, je vais vous montrer comment je crée et conçois mes personnages de bandes dessinées.

Bien sûr, vous pouvez adapter mes étapes de conception de personnages à vos goûts et préférences.

J’espère que vous trouverez ce tutoriel utile !

 

Conception de personnages

Pour bien concevoir un personnage, vous devez non seulement le dessiner, mais aussi transmettre sa personnalité à travers ses vêtements, ses accessoires et les expressions de son visage et de son corps.

Dans certains projets, notamment les commissions, l’histoire du personnage peut ne pas être prête. Dans ce cas, vous devrez faire de votre mieux en travaillant avec les informations qui vous ont été données, qu’il s’agisse d’une description du personnage ou d’un simple synopsis.

Il existe également une différence importante entre la conception d’un personnage pour une bande dessinée et la conception d’un personnage pour d’autres types d’œuvres telles que des animations ou des jeux vidéo : étant donné que vous devrez dessiner le personnage dans de nombreuses cases tout au long de la bande dessinée, vous ne devez pas ajouter trop de détails, sauf si vous voulez passer beaucoup de temps à dessiner le personnage à chaque fois qu’il est nécessaire.

En général, le personnage doit être dessiné sous plusieurs angles, les vues de face et de dos étant les plus basiques, bien que cela dépende de la situation.

Si, par exemple, le personnage ne porte qu’un jean et un T-shirt avec un motif sur le devant, il n’est peut-être pas nécessaire de le dessiner de dos.

Dans ce cas, une vue de face, quelques gros plans du visage avec différentes expressions faciales, une autre vue avec le personnage dans une pose typique et une vue des gadgets ou armes qui sont pertinents pour l’histoire suffisent.

Si, par exemple, le personnage utilise une montre qui permet de voyager dans le temps, vous devrez non seulement dessiner son design, mais aussi l’endroit où le personnage la porte.

Enfin, il est important que le dessin du personnage vous plaise, car vous devrez le dessiner dans de nombreuses pages de la bande dessinée !

 

Croquis anatomique

Je commence à esquisser le personnage avec l’outil Crayon (raccourci clavier : P). Je vais le dessiner avec mes crayons personnalisés, mais vous pouvez utiliser les crayons CLIP STUDIO PAINT par défaut. Pour gagner du temps, j’ai déjà préparé la base des personnages avec quelques poses.

La première étape consiste à dessiner son anatomie de base afin que je puisse mettre les vêtements, les accessoires, etc.

Si, par exemple, vous travaillez sur une œuvre de science-fiction et que le personnage porte une armure, vous devrez faire attention à l’intégrer à l’anatomie de base dessinée.

Je dis toujours à mes élèves que dessiner, c’est comme construire : commencez par bâtir les fondations avec un bon croquis d’anatomie, puis habillez le personnage et enfin ajoutez les détails.

Si le personnage est destiné à avoir tout son corps recouvert de vêtements, il n’est pas nécessaire de dessiner l’anatomie parfaitement. Il suffit d’avoir les bonnes proportions pour pouvoir intégrer les vêtements et accessoires de manière cohérente sans se soucier des erreurs anatomiques.

 

 

Ébauche du personnage

L’étape suivante consiste à dessiner les vêtements et le visage. Ce personnage voyagera à travers différentes époques de l’histoire et dans chacune d’elles, il portera l’armure de l’époque, ce qui signifie que son anatomie restera cachée et que seuls son visage et son cou seront visibles. Pour dessiner correctement une armure, il est nécessaire de faire quelques recherches en regardant des images de référence. Avant de commencer à dessiner l’armure, je réduis l’opacité du calque de base à environ 30 dans la palette des calques pour le cacher légèrement. Ensuite, je crée un nouveau calque et j’esquisse l’armure par-dessus tout en gardant un œil sur les images de référence.

 

 

Tracer le dessin au trait et les ombres au propre

Il est maintenant temps d’étoffer le personnage et de dessiner les derniers détails pour obtenir le dessin au trait final.

Je commence par la pose vue de face. Ici, je réduis également l’opacité du calque de croquis de vêtements à 30 et je fais pivoter la toile avec l’outil secondaire Rotation (raccourci clavier : R) pour me maintenir dans une position confortable pendant que je dessine.

Si vous devez déplacer une partie du dessin, sélectionnez-la avec l’outil Sélection >l’outil secondaire Lasso pour la déplacer. Dans mon cas, je veux déplacer la poignée du katana, donc je la copie et la colle dans un autre calque et la déplace de ce nouveau calque.

 

 

Essayez différents types de dessins pour savoir ce que vous trouvez difficile à dessiner – cela vous aidera à identifier vos points faibles et à les améliorer.

La tête esquissée me semble réussie, alors je la copie du dossier des esquisses, la colle dans le dossier des dessins propres et crée un nouveau calque ici pour lui donner un peu plus d’attention.

Une fois les lignes prêtes, j’applique l’ombrage au dessin, en équilibrant les lumières et les ombres pour ajouter de la profondeur au personnage. N’oubliez pas d’ajouter des reflets aux objets tels que l’armure métallique et le bouclier pour les rendre plus réels.

 

 

La vue de face est terminée ! Ensuite, je copie tous les calques de pose et les colle ensemble dans un nouveau dossier pour les classer. De cette façon, je peux facilement comparer la pose finale avec mon croquis en cachant et en montrant l’icône de l’œil sur le côté gauche du dossier.

 

 

Passons à la deuxième vue, cette fois de dos. Je pense que la tête que j’ai esquissée n’a pas besoin d’être modifiée. Je la copie donc du dossier des esquisses et la colle dans le dossier du dessin au trait propre, comme je l’ai fait pour la vue de face. Ensuite, je cache la vue de face en utilisant l’icône de l’œil pour dessiner le katana.

Une fois que les lignes sont prêtes, j’ajoute des ombres au personnage.

Dans l’image ci-dessous, vous pouvez voir les deux vues avec le dessin au trait et l’ombrage complet.

 

 

Tout au long de la bande dessinée, il y aura probablement des panneaux en gros plan ; il est donc nécessaire de dessiner plus en détail les vues de profil et de face du personnage pour mieux comprendre les expressions de son visage.

 

 

Le personnage garde un casque dans son sac à dos au cas où il aurait besoin d’une protection supplémentaire, je vais donc inclure ce détail dans le design également, ainsi qu’un croquis de son bouclier romain.

 

 

Il s’agit du design final. Pour la vue de dos, j’ai caché le sac à dos afin que l’ensemble de l’armure soit visible, bien que j’aie inclus les sangles du sac à dos dans la vue du corps de face.

 

Colorisation

D’abord, je dispose ma palette de couleurs sur la toile. Les couleurs choisies doivent être neutres et atténuées pour faciliter le travail du coloriste (ou le vôtre, si vous décidez de le peindre vous-même). N’utilisez que des couleurs plates, afin de pouvoir les changer facilement par la suite si une couleur ne fonctionne pas bien.

 

 

Une fois la palette prête, je sélectionne l’outil Pipette et choisis dans la palette les couleurs que je veux utiliser. Ensuite, avec l’outil secondaire Lasso, j’encercle la zone que je veux peindre. Enfin, je passe à l’outil Remplissage pour remplir la couleur. Vous pouvez voir les étapes dans le GIF ci-dessous.

 

 

Vous pouvez réduire la sélection en sélectionnant au lasso les zones inutiles tout en maintenant la touche Alt enfoncée.

 

 

Répétez le processus pour peindre l’ensemble du dessin. Si vous devez ajouter d’autres couleurs à la palette, sélectionnez la couleur dans le Disque chromatique et ajoutez-la à la palette.

 

 

Si vous voulez changer une couleur de la palette, créez une sélection de celle-ci avec l’outil Sélection auto (la baguette magique) et choisissez une autre couleur dans la roue des couleurs pour la remplir dans la sélection.

 

 

Une fois que vous avez les couleurs, cachez le calque de la palette de couleurs et combinez tous les calques de couleurs en aplats. Si je veux ajouter des détails ou des effets supplémentaires, je le fais à partir de ce nouveau calque combiné.

 

 

Enfin, je jette un dernier coup d’œil à la conception. Dans mon cas, j’ai remarqué que le bleu de l’armure est extrêmement monotone, j’ai donc créé une sélection de toutes les parties bleues avec l’outil Sélection auto et je les ai changées en une nuance de bleu plus claire.

Et voilà, le design du personnage est terminé !

 

 

Montrer la personnalité à travers le design

L’étape suivante consiste à vous demander si votre dessin transmet la personnalité du personnage. N’hésitez pas à le modifier si vous constatez qu’il ne reflète pas pleinement la personnalité du personnage ou qu’il ne représente pas correctement l’histoire de la bande dessinée. Vous pouvez compléter le design en insérant du texte décrivant, par exemple, à quoi sert chaque arme ou gadget.

Posez-vous également des questions telles que : « Est-il possible de dessiner ce personnage sur plusieurs pages ou cela prendra-t-il trop de temps ? ». En d’autres termes, évitez de charger le personnage avec trop de détails. Je sais qu’il peut sembler tentant de remplir l’épée de motifs ou l’armure de gravures en forme de dragon, mais tout cela vous prendrait beaucoup de temps – un temps qui serait mieux employé à dessiner d’autres personnages ou les arrière-plans. Mon personnage a beaucoup de détails, mais je peux simplifier des éléments tels que les articulations de l’armure dans les pages de la bande dessinée.

Voici la conception finale :

 

 

Avant de conclure ce tutoriel, je voudrais vous montrer d’autres exemples de conception de personnages.

 

Pour ce dessin, on m’a seulement demandé de faire l’encrage. Par la suite, je devrais donc envoyer le dessin à un coloriste pour qu’il puisse le colorier.

 

 

Le suivant montre le personnage principal d’une bande dessinée de science-fiction. Comme vous pouvez le voir, ce dessin est beaucoup plus simple que celui de ce tutoriel, alors, n’ayez pas peur de simplifier vos dessins si besoin. Le personnage porte une cape, un fusil, un étui et un costume moulant dont les différentes couleurs représentent les différentes caractéristiques du costume. Ce type de dessins avec moins de détails est plus adapté aux bandes dessinées d’action, où la conception globale de la bande dessinée est plus importante que celle des personnages.

 

 

Enfin, nous avons un méchant dont le design pourrait parfaitement s’intégrer dans l’histoire du personnage précédent. Celui-ci est encore plus dépourvu de détails, ne portant qu’une veste, un étui et quelques traits caractéristiques du visage.

 

 

Conclusion

Merci beaucoup d’avoir lu ce tutoriel ! Si vous vous lancez dans la conception de BD ou de personnages, j’espère qu’il vous a appris quelque chose de nouveau et d’utile. Si vous êtes intéressé, vous pouvez trouver d’autres de mes travaux sur mon site web et mes réseaux sociaux.