Comment élaborer des jeux de couleurs

Les jeux de couleurs sont les teintes choisies pour l'élaboration de ses designs et illustrations

Vous avez de la difficulté à développer vos jeux de couleurs ? Dans cet article, l'auteure de bande dessinée Ann Maulina explique comment utiliser les couleurs locales et environnantes pour créer des illustrations harmonieuses !

Introduction

Les jeux de couleurs sont des arrangements ou des combinaisons de couleurs utilisés en illustration et en design. Lorsqu’ils sont appliqués sur un dessin, les jeux de couleurs sont principalement utilisés pour décrire les couleurs locales (couleurs d’objets ou de matériaux sous un éclairage neutre). De plus, les couleurs d’une illustration servent à décrire l’ambiance de celle-ci. Les couleurs locales d’une illustration sont toutes affectées par l’atmosphère. Par exemple, la jupe bleu-gris de Rien sur sa page de conception (à gauche) semble turquoise foncé sur l’illustration (à droite) car elle est affectée par la couleur ambiante verte.

 

 

Les artistes numériques bénéficient de milliers de couleurs disponibles en un seul clic. Sans oublier les calques d’ajustement tout-puissants qui, selon l’avis de nombreux artistes, peuvent résoudre tous les problèmes de colorisation. Bien qu’il soit recommandé d’utiliser ces fonctionnalités pratiques pour gagner en efficacité, il existe en fait des règles à suivre et d’autres qu’il faut mieux ignorer. Je vais expliquer dans cet article des connaissances de base sur la couleur qui, j’espère, pourront vous aider à choisir de meilleurs jeux de couleurs pour votre art.

 

Usages

L’utilisation de jeux de couleurs harmonieux aide à constituer une combinaison de couleurs agréable. La palette de couleurs peut également aider à décrire une certaine ambiance au spectateur.

 

 

Pouvez-vous ressentir les humeurs différentes représentées sur ces panneaux similaires de bande dessinée ?

 

Théorie des couleurs

La théorie des couleurs consiste en la compréhension du fonctionnement de la combinaison de couleurs et nous fait réaliser comment elles ne sont pas toujours telles que nous les percevons.

Lorsqu’elles sont rapprochées, les couleurs communiquent les unes avec les autres. Certains se complètent et font apparaître d’autres couleurs, alors que d’autres ne se marient pas bien et génèrent des résultats ternes. La théorie des couleurs nous démontre qu’il existe certaines combinaisons de couleurs issues d’un disque chromatique qui peuvent être harmonieuses si elles sont utilisées pour la création d’œuvres d’art ou de dessins. Voici un graphique familier présentant les combinaisons de couleurs qui « fonctionnent » ou qui sont jugées « harmonieuses » selon les bases de la théorie des couleurs.

 

Examiner ce graphique porte à croire que les combinaisons de couleurs harmonieuses sont assez limitées.

 

 

N’oubliez pas que les jeux de couleurs ne sont pas uniquement constitués de combinaisons de teintes, mais également de combinaisons de différentes valeurs et intensités . Ces trois variables sont connues sous le nom des trois propriétés de la couleur.

 

 

La teinte est le nom traditionnel de la couleur tel que « bleu », « jaune », etc. Les teintes du spectre chromatique sont classées traditionnellement en tant que ROJVBIV (rouge, orange, jaune, vert, bleu, indigo, violet).
L’intensité désigne la pureté d’une teinte. Ce facteur est également appelé saturation ou « chroma ».
La valeur est un degré de légèreté ou d’obscurité. Chaque couleur a une valeur, par exemple, le rouge de valeur élevée se traduit par un rouge vif ou un rose (si l’intensité est moindre).

Grâce à ces trois variables, il semble exister une possibilité infinie de création de jeux de couleurs. Mais est-ce vraiment le cas ?

Voici quelques illustrations créées avec des jeux de couleurs combinant des teintes harmonieuses suivant la théorie des couleurs expliquée ci-dessus.

 

 

Comme vous pouvez le constater, en plus d’utiliser différentes combinaisons de couleurs, j’ai également joué avec leur intensité et leur valeur. Mais il y a certaines règles que je suis toujours lorsque je joue avec ces variables. Pouvez-vous les identifier avant que je les explique ?

 

 

# 1 C’est facultatif, mais j’arrange toujours mes jeux de couleurs selon le niveau de leurs valeurs. Faire cela facilite l’implantation des couleurs dans une illustration ou un design. Par exemple, les couleurs d’accents sombres sont utilisées pour le dessin au trait et les couleurs lumineuses sont utilisées pour le ciel, les sources de lumière ou pour les reflets.

 

 

# 2 J’ai tendance (mais pas toujours) à réduire l’intensité / la saturation à chaque fois que la couleur se déplace vers la lumière ou l’obscurité. De cette façon, les couleurs demi-tons sont généralement les couleurs les plus saturées de mes jeux de couleurs.

# 3 Enfin, voici la règle principale de la couleur ; c’est une loi et non une option :

 

« Si vous modifiez la valeur, changer la température (teinte) ! »

Pour comprendre cette loi de la couleur, essayons de créer un jeu de couleurs analogue !

 

● Commençons avec du vert demi-ton (valeur 50 %).

 

● Les couleurs à côté auront des valeurs plus élevées et plus basses.

 

● Voici la position de la couleur verte sur le disque chromatique et la barre de teintes. Selon la loi de la couleur, s’il y a un changement de valeur, la température / teinte doit être décalée. Mais vers quelle direction ?

 

● Quel que soit le sens du décalage de la teinte, assurez-vous que les directions de la lumière et de l’ombre soient opposées. Si vous décalez la teinte vers la droite sur une valeur plus élevée, veillez à décaler également la teinte vers la gauche sur une valeur inférieure et vice versa.

 

● Cela nous laisse deux choix : lumière chaude avec ombre froide OU lumière froide avec ombre chaude.

Choisissons une lumière chaude avec une ombre froide pour cette fois. À partir du demi-ton, augmentez la valeur, tout en déplaçant la teinte vers la droite (disque chromatique) ou vers le jaune (curseur teinte) pour obtenir un demi-ton léger. Réduisez l’intensité pour une allure naturelle.

 

● Répétez la même opération pour obtenir une teinte légère et une couleur pour les reflets.

 

● À partir du demi-ton, diminuez la valeur, tout en déplaçant la teinte vers la gauche pour obtenir un demi-ton foncé.

 

● Poursuivez en utilisant la même méthode jusqu’à ce que vous obteniez un jeu de couleurs complet.

 

● Les déplacements de valeur, intensité et teinte démontrés sur le disque chromatique de CLIP STUDIO PAINT :

 

 

 

● Ceci est une comparaison entre les jeux de couleurs de lumière chaude et froide basés sur le même demi-ton. Les jeux de couleurs de lumière froide conviennent mieux aux environnements sombres.

 

● Couleurs complémentaires : Remplacez simplement l’une des nuances de ce jeu de couleurs analogue par une couleur complémentaire pour obtenir un bon jeu de couleurs complémentaires. La couleur complémentaire du vert est le magenta.

 

● Écarts de valeurs : J’utilise des écarts de valeur constants pour cet exemple, mais n’hésitez pas à faire varier les écarts pour obtenir une ambiance différente.

 

ASTUCES

# 1 Utilisez le disque chromatique RJB lorsque vous choisissez une combinaison de couleurs. La théorie des couleurs est plus efficace lorsqu’elle est appliquée sur le disque chromatique traditionnel RJB. La plupart des disques chromatiques sur les logiciels de dessin sont RVB.

 

 

Les couleurs RJB sont créées en mélangeant les trois couleurs primaires : le rouge, le jaune et le bleu. Ce disque chromatique est utilisé en peinture traditionnelle pour mélanger les couleurs.
Les couleurs RVB sont créées en mélangeant le rouge, le vert et le bleu. Ces couleurs sont souvent utilisées pour les lampes, les moniteurs et les téléviseurs.
Les couleurs CMJN sont basées sur le mélange des couleurs d’encres utilisées par l’impression numérique.

 

# 2 N’utilisez pas des couleurs (teintes) en quantités égales, choisissez une couleur principale et désignez les autres en tant qu’accents ou couleurs complémentaires. Exemples :

 

# 3 Imaginez que les couleurs sont des voix dans une pièce ; si elles sont nombreuses et fortes, l’atmosphère ne sera pas harmonieuse. Calmez l’atmosphère avec des couleurs moins saturées (voix basses). Ou laissez une voix forte s’exprimer et mettez les autres en « sourdine ».

 

 

Conclusion

 

Tant que vous vous en tenez à la loi fondamentale de la couleur, vous pourrez créer de magnifiques jeux de couleurs pour votre art. Amusez-vous !

 

Ann Maulina est une auteure de bande dessinée indonésienne. Ses bandes dessinées sont Raruurien ( www.raruurien.com ) et Varunair. Elle travaille aussi parfois comme artiste indépendante dans le domaine du concept de jeux. Elle est titulaire d’un baccalauréat en design de communication visuelle, ce qui lui confère un avantage considérable dans les projets d’art et de design. Elle aime créer de l’art tout en explorant des couleurs dynamiques et harmonieuses. Vous pouvez la trouver et voir son travail sur :